Vous êtes ici : Accueil > Laïcité et valeurs de la République > La mobilisation pour les valeurs de la République

Articles

  • Le concept de laïcité - Janvier 2016

    L’usage moderne du terme de laïcité est né, en France, à la fin du XIXème siècle, à l’occasion des débats qui ont accompagné l’institution d’un enseignement public primaire obligatoire. Depuis 1946, la laïcité a acquis un statut constitutionnel et la république est « indivisible, laïque, démocratique et sociale ». Elle n’en demeure pas moins une notion complexe et rebelle à l’analyse.

    Considérons la définition qu’en donne Littré dans le supplément de 1871 de son Dictionnaire : le défenseur de la laïcité est « un partisan d’une organisation sociopolitique dans laquelle les plans du religieux et des institutions politiques sont distincts ». C’est dériver la compréhension de ce terme d’un ensemble complexe et variable de conditions. Un « partisan » s’oppose à un autre parti, voire à plusieurs autres, dont les positions permettent de saisir la sienne. Une « organisation sociopolitique » est une réalité dont l’intelligence implique quantité de notions issues du droit public, de la sociologie et de l’histoire. La séparation, enfin, des plans du « religieux » et du « politique » est une affaire toujours très délicate, peut-être impossible. Quant au sens de ces deux derniers termes, ils sont un défi à l’analyse.